La solidarité des développeurs japonais au service de leur pays (14 Mars 2011)

Les éditeurs de jeux vidéo japonais n'ont pas tardé à réagir après la terrible catastrophe qui a frappé l'archipel en annonçant diverses mesures en faveur des sinistrés. C'est ainsi que Sony a fait don hier de 300 millions de yens (2,65 millions d'euros) et de 30.000 radios à batterie à recharge manuelle. Nintendo a promis de débloquer la même somme dès aujourd'hui tandis que Sega offre 200 millions de yens (1,76 million d'euros). Namco Bandai et Tecmo Koei donnent de leur côté 100 millions de yens (880.000 euros).

Par ailleurs, des initiatives originales se multiplient pour que les bénéfices réalisés sur certaines transactions soient temporairement affectés à la crise japonaise. 5pb.Games reversera par exemple tous les profits générés par la vente à prix cassé de son jeu de drague IOS Memories Off 6 T-Wave. Idem pour la version IOS de Football Manager 2011. Le réseau social vidéoludique Zynga, en partenariat avec l'association Save the Children, a quant à lui décidé de vendre des objets virtuels pour lever des fonds dans la plupart de ses titres en ligne (Café World, CityVille, FrontierVilel, FarmVille, etc.).

 Voilà qui fait assurément chaud au coeur dans une industrie souvent pointée du doigt pour sa cupidité et sa politique du profit à tout prix.

 

Cet article est extrait du site http://www.jeuxvideo.com/etajvbis.htm, ce n'est en aucun cas un article de ma conception!


 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site